Mise en œuvre de l'Accord de paix au Mali, des progrès "tangibles" enregistrés

ALGER - Dimanche, 15 Mai 2016 (APS) - Des progrès "tangibles" ont été enregistrés dans la mise en œuvre de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, a relevé dimanche à Alger, le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra.


Lamamra interpelle les partenaires du Mali à apporter leur aide pour lever les obstacles entravant l'Accord de paix

ALGER - Dimanche, 15 Mai 2016 (APS) - Le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, a interpellé tous les partenaires du Mali à apporter à ce pays toute l'aide à même de lever les obstacles pouvant entraver la mise en œuvre de l'Accord de paix et de réconciliation dans ce pays.


1er anniversaire de signature de l’Accord de Paix et de Réconciliation au Mali: Lamamra s’exprime à l’APS

ALGER - Dimanche, 15 Mai 2016 (APS)- Interview à l’APS du Ministre d’Etat, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane LAMAMRA, à l’occasion du 1er Anniversaire de la cérémonie de signature de l’Accord de Paix et de Réconciliation au Mali issu du Processus d’Alger du 15 Mai 2015 à Bamako

 


Lamamra salue les réformes politiques et institutionnelles au Mali dans le cadre de l'Accord de paix

ALGER - Dimanche, 15 Mai 2016 (APS) - Le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, a salué dimanche à Alger, les réformes politiques et institutionnelles réalisées par le Mali à la faveur de la mise en oeuvre de l'Accord paix et de réconciliation dans ce pays.


La paix dans le monde passe par le recouvrement des droit légitimes du peuple palestinien

ALGER - Samedi, 14 Mai 2016 (APS) - La paix dans le monde et la lutte contre le terrorisme passent par le recouvrement des droits légitimes du peuple palestinien, notamment le droit au retour, a estimé samedi à Alger l'ambassadeur de l'Etat de Palestine auprès de l'Algérie, Louaï Aïssa.

 

"Le droit au retour est un droit individuel sacré sur lequel personne ne saurait transiger (...) et qu'aucune organisation internationale ne saurait dénier", a précisé M. Aïssa lors d'une cérémonie de commémoration du 68e anniversaire de la Nakba, organisée par le ministère des Affaires religieuses et des wakfs et l'ambassade de l'Etat de Palestine à Alger.

 

"Le peuple palestinien qui a consenti d'incommensurables sacrifices ne tolèrera aucun marchandage concernant le droit au retour ni aucune de ses constantes nationales, notamment l'établissement de l'Etat palestinien avec El-Qods pour capitale", a affirmé l'ambassadeur.

 

"La spoliation de la Palestine visait à saper la sécurité nationale et l'unité arabes", a-t-il dit, soulignant la nécessaire préservation de cette sécurité nationale pour relever les défis et concrétiser les aspirations de nos Etats et de nos peuples.

 

Après avoir rappelé que la révolution palestinienne se poursuivait toujours, le diplomate a estimé que les conditions étaient réunies pour "accentuer la lutte contre l'ennemi israélien et ses alliés dans les fora internationaux qui ont conféré à l'occupation sa pseudo légitimité".

 

Grâce à sa persévérance, la Palestine jouit aujourd'hui du statut d'Etat non membre observateur de l'ONU et elle est en mesure de demander des comptes à l'ennemi, a-t-il ajouté.

 

Il a affirmé à l'occasion que "le processus de dialogue en vue de régler les différends se poursuit à Ghaza, en Cisjordanie et dans d'autres lieux et sera sanctionné à la fin du mois par une rencontre entre le Chef de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas et le président du Bureau politique du Mouvement Hamas, Khaled Machaal, pour préserver l'intérêt de notre peuple, de notre cause et de notre Nation, poursuivre la résistance et réaliser notre projet national".

 

"La direction palestinienne légitime affirme que son seul ennemi est l'Etat occupant et qu'elle ne permettra pas qu'il l'entraîne dans des conflits latéraux qu'il soient d'ordre international, régional, doctrinal ou religieux", a-t-il estimé, réitérant "l'attachement à ses droits à travers son projet politique, décidé à Alger en 1988 dont le droit au retour et la souveraineté de la décision palestinienne".

 

Il a rappelé la détermination du peuple palestinien à poursuivre sa lutte jusqu'à la libération de ses terres spoliées et l'établissement d'un Etat Palestinien avec el Qods pour capitale.

 

Les Palestiniens commémorent le 15 mai de chaque année l'anniversaire de la Nakba, cette tragédie humaine qui a mené en 1948 à l'exil de 800.000 Palestiniens, réfugiés dans différents pays.

 

40% des réfugiés palestiniens vivent dans des camps en Cisjordanie et à Ghaza, ainsi qu'en Syrie, au Liban, en Jordanie et dans d'autres pays.

 

La commémoration de la Nakba par les Palestiniens a pour objectif de réaffirmer leur attachement au droit au retour dans leurs terres spoliées par l'occupation israélienne.


Le forum de la coopération sino-arabe salue la politique de réconciliation nationale en Algérie

DOHA - Jeudi, 12 Mai 2016 (APS) - Les travaux du Forum ministériel sino-arabe ont pris fin, jeudi à Doha, par l'adoption de la "déclaration de Doha" qui a salué la politique globale du président de la République M. Abdelaziz Bouteflika visant à asseoir la paix et la réconciliation nationale en Algérie.