Burkina Faso : l'Algérie condamne un "coup de force", appelle à la libération immédiate des responsables de la transition

ALGER-18/09/2015 (APS)- L'Algérie a condamné jeudi fermement le "coup de force" commis mercredi au Burkina Faso et appelé à la libération "immédiate" et "sans conditions" des responsables de la transition.

 

 

"L'Algérie condamne fermement le coup de force commis mercredi au Burkina Faso et appelle à la libération immédiate et sans conditions des responsables de la transition", indique un communiqué du ministère de Affaires étrangères.

 

"L'interruption violente et illégale du processus de transition politique en cours, à quelques jours de la tenue des élections devant consacrer le rétablissement de l'ordre constitutionnel dans ce pays frère, est un acte inacceptable qui compromet gravement les chances d'une sortie rapide de la crise politique que traverse le Burkina Faso", souligne la même source.

 

"Tout en réaffirmant son attachement à la décision adoptée lors du sommet de l'OUA à Alger, en juillet 1999, sur les changements anticonstitutionnels de gouvernement et aux autres résolutions pertinentes de l'Union Africaine, de l'Assemblée générale et du Conseil de sécurité des Nations Unies, l'Algérie appelle l'ensemble des acteurs en présence à faire valoir la voie de la raison et de la sagesse et à éviter tout acte de nature à exacerber la tension pour prémunir le pays contre les risques de glissements dans l'incertitude", conclut le communiqué du MAE.