Mali: nécessité de barrer la route aux parties qui tentent d'entraver l'application de l'accord de paix (Minusma)

ALGER-26/08/2015 (APS)- Le chef de la mission des Nations Unies au Mali (Minusma), Monji Hamdi, a appelé mardi à Alger à barrer la route aux parties qui tentent "d'entraver la mise en oeuvre de l'accord de paix au Mali", soulignant la nécessité de "poursuivre les efforts et la concertation dans le cadre du comité de suivi de l'application de l'accord".

 

 

Dans une déclaration à la presse au terme de l'audience que lui a accordée le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, M. Hamdi a évoqué "certains problèmes enregistrés il y'a quelques semaines au Mali", soulignant la nécessité de "barrer la route aux parties qui tentent d'entraver l'application de l'accord de paix historique au Mali".

 

Dans ce sens, le chef de la Minusma a insisté sur l'impératif de "poursuivre les efforts, la concertation et la coordination dans le cadre du comité de suivi de l'application de l'accord de paix au Mali", rappelant "le rôle pionnier de l'Algérie dans l'aboutissement à cette solution pacifique".

 

Le représentant onusien a souligné qu'il a été convenu, lundi, de la nécessité "d'oeuvrer pour la poursuite des efforts avec toutes les parties  concernées et la médiation internationale conduite par l'Algérie pour parvenir à la mise en oeuvre de l'accord et au règlement pacifique des problèmes rencontrés".