Tourisme : l'Algérie "engagée" à poursuivre les efforts pour un développement durable

ALGER - Mercredi, 23 décembre 2020 (APS) - Le ministre du Tourisme, de l'Artisanat et du Travail familial, Mohamed Hamidou a réitéré, mercredi à Alger, "l’engagement" de l’Algérie à consolider les bases de la coopération entre les pays au destin commun pour "surmonter les conséquences de la conjoncture sanitaire et économique actuelle".


Dans une allocution lors des travaux de la 23e session ordinaire du Conseil ministériel arabe du tourisme organisée par visioconférence à Manama (Bahreïn), le ministre a insisté sur "l’impératif de coordonner l’action commune pour relever le défi social, répondre aux exigences croissantes de la société de manière à préserver les postes d’emplois dans le domaine du tourisme et assurer les prestations touristiques accessibles, durables et responsables".

Il faut également "relever le défi économique en assurant un environnement institutionnel et financier qui permet de développer l’investissement, de renforcer la confiance des investisseurs pour le maintien de leurs investissements touristiques, notamment suite aux pertes considérables enregistrées par le secteur", a-t-il ajouté.

La conjoncture actuelle due à la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus impose à tout un chacun de relever les défis majeurs, particulièrement le défi sanitaire pour endiguer la propagation de ce virus, et rassurer les touristes locaux et internationaux quant à la disponibilité de la destination touristique arabe qui assurera des conditions d’accueil sécurisées, tout en respectant les mesures et protocoles adoptés, a assuré le ministre.

Cela exige de "relever le défi technologique", a-t-il dit, insistant sur l’impératif d’adopter les méthodes modernes et les initiatives innovantes pour relancer le secteur du tourisme et des voyages dans le monde arabe".

Cette rencontre sera sanctionnée par des décisions réfléchies et judicieuses permettant de pérenniser les acquis à même de réaliser les aspirations de la Oumma arabe et de booster la coopération fructueuse dans tous les domaines», a-t-il conclu.

Des intervenants de plusieurs pays arabes à l’instar du Royaume du Bahreïn, président de l'actuelle session, ont mis l’accent sur «l’impératif d’unifier et d'intensifier les efforts arabes afin d’atténuer les incidences du nouveau coronavirus et pallier les pertes enregistrées dans le secteur du Tourisme en vue de réaliser le développement durable".

Ils ont également insisté sur l’obligation "de faire appel aux compétences et expertises censées favoriser les moyens de riposte au covid-19 et relancer l’activité touristique dans le monde arabe".

La mise en place d’un groupe de travail dans le secteur du Tourisme pour la promotion du dialogue interarabe et le renforcement de la coopération entre le monde arabe, le groupe des 20 et la Chine, sont autant de recommandations formulées par les participants.

Et de préconiser "la réactivation de la stratégie arabe du tourisme, adoptée l’année passée, l’élaboration de programmes arabes communs, l’unification des mesures et protocoles sanitaires, le drainage des investissements et la diversification des programmes de formation".

Parmi les thèmes abordés lors de cette rencontre par visioconférence, figure également la possibilité d’appliquer les décisions arabes visant à renforcer l’investissement touristique en Palestine, afin de préserver le patrimoine culturel et civilisationnel arabe exposé à l’agression israélienne.

Il a enfin été recommandé de dégager une stratégie arabe pilote en matière de sécurité touristique, d'organiser un congrès ministériel sino-arabe en faveur de l’investissement touristique de part et d’autre, et d'étudier l’éventualité de créer un conseil consultatif arabe du tourisme.