Enseignement supérieur: un jumelage institutionnel entre l'Algérie et l'Espagne

ALGER - Mardi, 08 Octobre 2019 (APS) - Un projet de jumelage institutionnel entre l'Algérie et l'Espagne portant sur un "appui au ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique pour le renforcement des compétences pédagogiques des enseignants chercheurs et des capacités de gouvernance des gestionnaires" a été lancé mardi à Alger.

 

Ce jumelage entre le ministère de l'Enseignement supérieur et le Conseil de l'Education de Castille-Leon (Espagne) vise à "offrir une formation supérieure de qualité, diversifier les offres de formation et renforcer la gouvernance pédagogique et numérique des établissements", a affirmé le secrétaire général du ministère, M. Mohamed Salah Eddine Seddiki lors du séminaire de lancement organisé dans le cadre du programme d'appui à la mise en œuvre de l'accord d'association entre l'Algérie et l'Union européenne (UE).

 

Selon M. Seddiki, ce projet s'inscrit dans le cadre du "renforcement des passerelles de coopération" entre l'Algérie et l'UE et "témoigne de la dynamique qui caractérise la coopération bilatérale".

 

Il s'est dit, à l'occasion, "très satisfait" de ce jumelage qui vient "consolider la coopération existante", soulignant que "d'autres projets sont en cours de préparation".

 

La représentante de la délégation de l'UE à Alger a mis l'accent, quant à elle, sur l'importance de ce projet qui permettra "le renforcement des capacités du ministère dans l'adaptation des offres de formation à la demande du marché de travail" pour "contribuer au développement de l'économie algérienne" et "lutter contre le chômage".

 

Financé à hauteur de 1,6 million d'euros par l'UE, ce projet prévoit la création de groupes d'innovation pédagogique et thématique dans les universités algériennes avec le partenaire espagnol.

 

Il prévoit également la mise en place d'une équipe d'enseignants chercheurs sur les nouvelles pédagogies dans le numérique, intégrant l'apprentissage adapté.

 

L'Ambassadeur d'Espagne à Alger, M. Fernando Moran a estimé, de son côté, que ce jumelage constitue "un outil important pour le renforcement de la coopération bilatérale", soutenant que "pour l'Espagne, l'Algérie n'est pas seulement un voisin, mais un partenaire stratégique".

 

Le Directeur national du  programme d'appui à la mise en œuvre de l'accord d'association entre l'Algérie et l'UE, Abderrahmane Saadi a précisé, pour sa part, que ce jumelage mobilisera 50 experts espagnols durant 40 semaines d'activités qui s'étaleront sur 30 mois.

 

"Les établissements universitaires et de recherche seront fortement impliqués dans ce projet", a-t-il ajouté, soulignant que ces établissements bénéficieront de "160 jours d'expertise".

 

Un premier groupe d'une centaine d'enseignants-chercheurs algériens participe à ce jumelage qui bénéficiera à l'ensemble des universités algériennes, a affirmé, quant à lui, le directeur de la coopération au ministère de l'Enseignement supérieur, M. Arezki  Saidani.