Goudjil s'entretient en Afrique du Sud avec la présidente de l'UIP

ALGER - Mercredi, 07 Août 2019 (APS) - Le président du Conseil de la nation par intérim Salah Goudjil a examiné avec la présidente de l'Union interparlementaire (UIP), Mme Gabriela Cuevas Barron, "les voies et moyens du renforcement de la coopération parlementaire bilatérale", indique mercredi un communiqué du Conseil de la nation.

 

L'entretien s'est déroulé en marge de la 10e conférence annuelle des présidents des parlements africains, en présence de l'ambassadeur d'Algérie à Pretoria.

 

M. Goudjil et Mme Gabriela Cuevas Barron ont évoqué "les voies et moyens du renforcement des relations bilatérales" et "les questions internationales et régionales d'actualité", précise la même source.

 

Les deux parties ont passé en revue "les préparatifs en cours pour la tenue du 5ème sommet des présidents des parlements dont l'organisation prévue l'été de l'année prochaine ainsi que les activités du 130ème anniversaire de la création de l'Union interparlementaire".

 

La présidente de l'UIP s'est félicitée du rôle prépondérant des parlementaires algériens dans les différentes instances parlementaires, à leur tête l'Union interparlementaire", exprimant "sa grande considération à l'image civilisée et pacifique du mouvement populaire (hirak) en Algérie en tant que modèle à suivre dans la région et dans le monde pour le changement démocratique à travers la satisfaction des aspirations populaires et la préservation des institutions de l'Etat.

 

Pour sa part, M. Goudjil a exprimé "sa satisfaction de la coopération entre le parlement algérien et l'Union interparlementaire, réaffirmant sa volonté d'oeuvrer à sa consolidation et son développement afin de promouvoir la démocratie participative, la sécurité et la paix dans le monde".

 

Concernant la situation interne de l'Algérie, le président du Conseil de la nation par intérim a indiqué que la dynamique pacifique et civilisée du mouvement populaire aboutira à une démocratie réelle contribuant au renforcement de l'indépendance de la décision politique nationale.

 

"Le dialogue auquel a appelé la Présidence de la République demeure le meilleur moyen pour construire l'avenir attendu et l'Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de l'Armée de libération nationale (ALN) est le garant de la période de transition démocratique actuelle en Algérie", a-t-il soutenu.