La solution politique, meilleur moyen pour surmonter la crise en Libye

ALGER - Lundi, 08 Juillet 2019 (APS) - Le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Salah Eddine Dahmoune, a affirmé lundi à Alger, que la solution politique était le meilleur moyen pour surmonter la crise en Libye, et ce à travers l'activation du dialogue inclusif entre belligérants dans ce pays, mettant l'accent sur l'attachement de l'Algérie à l'intégrité territoriale de la Libye et à ses efforts pour le recouvrement de sa stabilité dans les plus brefs délais.

 

Lors de l'audience qu'il a accordée au ministre de l'Intérieur du Gouvernement libyen d'union nationale, Fathi Bachagha, actuellement en visite officielle en Algérie, M. Dahmoune a fait savoir que l'entretien a porté sur "la position de l'Algérie vis-à-vis de la situation globale en Libye", affirmant que "la solution politique est le meilleur moyen à même de surmonter la crise en Libye, et ce à travers la redynamisation du dialogue entre belligérants dans ce pays".

 

Il a mis l'accent, dans ce sens, sur l'attachement de l'Algérie à l'intégrité territoriale libyenne et son soucis de voir ce pays voisin recouvrer sa stabilité, soulignant également "le soutien du peuple algérien au peuple libyen".

 

"Nous souhaitons que la Libye puisse recouvrer sa stabilité dans les plus brefs délais, car notre stabilité est liée à celle de la Libye", a-t-il indiqué, rappelant, par ailleurs, "les principes de la politique étrangère algérienne qui repose sur la non ingérence dans les affaires internes des pays amis et frères".

 

 Vers l'activation du comité mixte de sécurité algéro-libyen

 

M.Dehmoune a fait savoir que les discussions entre les délégations des deux pays avaient porté sur les questions relatives aux ministères de l'Intérieur des deux pays, notamment celles relatives au volet sécuritaire.

 

A ce propos, il a été convenu "de réactiver le comité mixte de sécurité algéro-lybien dans les meilleurs délais", a-t-il dit.

 

Dans ce cadre, une délégation algérienne devrait visiter la Lybie, où doit se tenir dimanche une réunion entre le Secrétaire général du ministère de l'Intérieur et le Vice-ministre libyen de l'Intérieur, pour réactiver le comité mixte de sécurité algéro-libyen et examiner l'éventuelle redynamisation du dossier de la lutte contre la drogue et les psychotropes.

 

Lors de cette rencontre, il sera procédé également à l'examen du dossier de "la formation des cadres libyens au niveau des établissements de formation et des instituts d'instruction relevant de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) en attendant que la partie libyenne exprime ses besoins dans ce sens".

 

 Bachagha: redynamiser la coopération sécuritaire et la lutte contre le terrorisme

 

Le ministre de l'Intérieur libyen, Fathi Bachagha, a insisté sur l'importance de redynamiser la coopération sécuritaire entre l'Algérie et la Libye et d'aller de l'avant en matière de lutte contre le terrorisme, le crime organisé et le trafic de drogue, précisant que "les développements survenus dans la région nous interpellent à l'effet de développer les domaines policier et sécuritaire". "Nous sommes tenus également de mettre en place des programmes efficaces pour préserver notre sécurité et celle de nos frontières", a-t-il poursuivi.

 

"Nous avons pleinement conscience qu'il ne saurait y avoir de développement, ni de vie en l'absence de la sécurité, une priorité pour nous et nos pays respectifs, d'où notre attachement à réactiver les anciennes conventions et à en élaborer de nouvelles, outre le lancement, dans le cadre de la coopération, d'une vaste opération portant essentiellement sur l'entrainement et la formation, deux volets clés sur lesquels nous fondons de grands espoirs".

 

M.Bachagha a salué, en outre, le soutien de l'Algérie au peuple et gouvernement libyens, soulignant que cette "position n'est pas étrangère aux Algériens qui partagent avec leurs frères Libyens des relations d'amitié et de fraternité séculaires".

 

Le ministre de l'Intérieur libyen est arrivé, lundi à Alger, à la tête d'une délégation composée de responsables sécuritaires et de représentants du secteur de l'Intérieur, dans le cadre d'une visite officielle.

 

Le responsable libyen s'est entretenu avec le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Salaheddine Dahmoune, élargis aux membres des deux délégations, et devraient rencontrer ultérieurement de hauts responsables.