L'établissement pénitentiaire de Koléa choisi comme modèle par l'ONUDC

TIPASA - Dimanche, 02 Juin 2019 (APS) - L'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a choisi l'établissement pénitentiaire de Koléa (Tipasa), en tant que modèle pour le programme de formation électronique mondial au profit des établissements pénitentiaires à travers le monde, aux côtés de deux établissements pénitentiaires de deux autres pays, a indiqué le Directeur général de l'administration pénitentiaire, Mokhtar Felioune.

 

Lors d'une rencontre internationale organisée par l'ONUDC dans la capitale autrichienne Vienne, le 21 mai dernier, l'établissement pénitentiaire de Koléa, représentant du système carcéral algérien, a été choisi pour un programme onusien de formation électronique, aux côtés de la Suisse et de l'Argentine, au profit des fonctionnaires de l'administration pénitentiaire de par le monde et ce conformément aux règles internationales des droits de l'Homme ou communément appelé "règles de Nelson Mandela", a précisé M. Felioune samedi à l'APS.

 

Il s'agit d'un programme mondial électronique, institué par l'ONUDC, à travers la création d'un site électronique comportant des applications et des programmes d'action sur les techniques et moyens les plus récents de traitement des prisonniers dans les pays en question dont l'Algérie, à même de permettre aux établissements pénitentiaires de le consulter pour s'enquérir des systèmes carcéraux innovants visant la rééducation et l'insertion sociale des prisonniers qui ont purgé leur peine, a ajouté le même responsable.

 

M. Felioune a qualifié ce choix de "sacre" et "d'attestation onusienne" en faveur du processus de réforme de l'administration pénitentiaire et de "valorisation des efforts du personnel du secteur.

 

L'Algérie est un modèle en matière de respect des droits de l'Homme notamment à travers la réunion de toutes les conditions en vue d'encourager les prisonniers à l'acquisition du savoir et à la formation durant la période de leur détention.

 

Le choix de l'établissement pénitentiaire de Koléa intervient suite à la candidature de l'Algérie au programme onusien relatif à la formation électronique de l'administration pénitentiaire, d'autant qu'elle oeuvre dans ce domaine "en toute transparence et dans le respect des droits de l'Homme, en coordination avec les agences onusiennes, contrairement à certains pays qui refusent d'y participer", a-t-il souligné.

 

Après avoir félicité le personnel de l'administration pénitentiaire, le même responsable a indiqué que les établissements pénitentiaires en Algérie sont devenus des écoles de formation qui accordent à l'enseignement et à la formation une grande importance.      

 

Le nombre des prisonniers suivant des programmes de formation est en nette augmentation, avec plus de 40 détenus qui suivent une formation générale et près de 39 stagiaires dans la formation professionnelle, à travers les différents établissements pénitentiaires du pays.

 

Par ailleurs, 4.322 détenus se présenteront, cette année, à l'examen du Brevet de l'enseignement moyen (BEM), ainsi que 4.200 détenus (des deux sexes) passeront les épreuves du baccalauréat, ce qui dénote de l'intérêt croissant des détenus pour les programmes de formation, a poursuivi le même responsable.

 

Concernant la cérémonie nationale organisée hier à l'occasion de la nuit du destin (Leilat el qadr), le responsable a salué le niveau des participants et des lauréats, fruit de la politique de réforme de l'administration pénitentiaire, relevant un engouement des détenus pour la lecture et la formation.

 

Les activités et manifestations organisées, chaque année, à l'occasion du ramadhan au niveau de l'établissement pénitentiaire de Kolea, en présence du procureur général près la cour de Tipasa, de cadres du ministère de la justice et de membres de la société civile, se sont déroulées dans une ambiance conviviale, à travers l'organisation, pour la première fois, du concours "Tourdjoumane el coran" (Interprete du Coran), dont le premier lauréat est un détenu de l'établissement pénitentiaire de Bouira. Cet établissement a également obtenu la première place au concours de poésie et de psalmodie du coran.

 

L'établissement pénitentiaire de Chlef a décroché la première place au concours "hadiths nabaouis", celui de Berrouaguia a été classé premier au concours "la nouvelle" et psalmodie du coran, tandis que celui de Tizi-Ouzou compte le plus grand nombre de détenus finalistes des différentes catégories de ce concours.

 

484 détenus des deux sexes, représentant 10 établissements pénitentiaires nationaux ont pris part à ce concours annuel organisé tous les ramadhan.