Report de la présidentielle en Algérie: manifester par des moyens pacifiques

BRUXELLES - Mercredi, 13 Mars 2019 (APS) - Les libertés d’expression et de manifestation sont consacrées dans la Constitution algérienne, a soutenu mercredi, Maja Kicijancic, porte parole de l’Union européenne (UE), soulignant que ces droits doivent être exercés par des moyens pacifiques et assurés dans le respect de l’Etat de droit.

 

Mme Kicijancic réagissait au lendemain de l'annonce du report de la présidentielle prévue le 18 avril 2019 par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et sa décision de ne pas briguer un nouveau mandat.

 

"Ce qu’on a dit de manière répétée est que les libertés d’expression et de manifestation sont consacrées dans la Constitution algérienne et que ces droits doivent être exercés par des moyens pacifiques et assurés dans le respect de l’Etat de droit", a indiqué Maja Kicijancic, dans une déclaration en réponse à une question sur les développements politiques en Algérie.

 

"Nous avons également confirmé notre engagement avec l’Algérie dans la mise en œuvre des priorités du partenariat Algérie-UE, y compris la dimension liée à la gouvernance et les droits fondamentaux", a conclu Mme Kicijancic.