Projet de création d'une Académie algérienne de dimension africaine sur la gouvernance

ALGER - Jeudi, 06 Décembre 2018 (APS) - Le Secrétaire général (SG) du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Salah-Eddine Dahmoune a fait état, mercredi à Alger, d'un projet de création d'une académie algérienne de dimension africaine sur la gouvernance.

 

Présidant la cérémonie de clôture du Forum international sur "le renforcement des capacités de gouvernance", organisée en collaboration avec l'Académie nationale chinoise de gouvernance (CNAG), au Centre international de conférences (CIC), M. Dahmoune a précisé que le département de l'Intérieur "étudie actuellement un projet de création, à moyen terme, d'une Académie algérienne de dimension africaine sur la gouvernance".

 

Ce projet s'inscrit dans le cadre "du partenariat stratégique conclu par les deux chefs des Etats en 2014, MM. Abdelaziz Bouteflika et Xi Jinping et de la concrétisation du Mémorandum d'entente signé, septembre dernier à Pékin, relatif à l'adhésion de l'Algérie à l'initiative ‘la ceinture et la route’", lancée par la Chine et à laquelle ont adhéré quelque 90 Etats.

 

L'idée de cette Académie, a-t-il ajouté, constitue le fruit de discussions entre les responsables du ministère et les experts chinois à la faveur de cette rencontre.

 

Par ailleurs, le SG du ministère a annoncé la mise en place d'un mécanisme de suivi de l'application des recommandations de ce Forum, un suivi périodique et en coordination avec la CNAG", a-t-il fait savoir.

 

Dans ce cadre,  M. Dahmoune a mis en avant l'engagement du ministère de l'Intérieur à réunir toutes les conditions adéquates  pour la concrétisation des dispositions du mémorandum d'entente signé, mardi, par le ministère et la CNAG ainsi que pour son accompagnement et son évaluation, de manière permanente, pour la cristallisation des objectifs de ce mémorandum, à savoir l’investissement dans la ressource humaine, la recherche scientifique et une coopération internationale intégrée afin de parvenir au développement socio-économique escompté.

 

A rappeler que les participants ont formulé nombre de recommandations entre autres, la création d’une Académie algérienne  à dimension internationale sur la gouvernance intégrant un réseau des institutions de formation stratégique en matière d’action publique en tant qu'établissement stratégique garantissant la formation des décideurs au plus haut niveau et qui soit un partenaire exclusif pour les instituions et instituts internationaux de gouvernance.