Flux migratoires-Afrique: l’Algérie pour une démarche synergique pour prendre en charges les causes

NOUAKCHOTT - Vendredi, 29 Juin 2018 (APS) - L’Algérie a réaffirmé, jeudi à Nouakchott, son adhésion à s’engager collectivement dans une démarche synergique pour prendre en charge les causes profondes qui sont à l’origine des flux migratoires que connait le continent africain.

 

S’exprimant en sa qualité de chef de la délégation algérienne à la 33e session du Conseil exécutif des ministres des Affaires étrangères de l’Union africaine, M. Nouredbine Ayadi, secrétaire général du MAE, a réaffirmé, au cours de son intervention sur l’examen de la situation humanitaire en Afrique l’adhésion de l’Algérie à s’engager "collectivement dans une démarche synergique pour prendre en charge les causes profondes qui sont à l’origine des flux de migration que connait le continent africai".

 

Il a relevé à ce propos que « ce fléau est exacerbé par les nombreux conflits et crises qui éclatent en Afrique», estimant que « la stratégie à adopter ne doit pas être confinée à sa dimension socioéconomique, mais doit être inscrite dans une optique plus large pour intégrer la dimension  politique».

 

Dans le même sillage, il a rendu hommage aux nombreux pays africains qui acceptent généreusement de consentir des « sacrifices énormes» en accueillant ces populations vulnérables et fragiles.

 

Les travaux de la 33ème session du Conseil exécutif de l’UA ont débuté ce jeudi dans la capitale mauritanienne en préparation du 32 ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement africains, prévu les 1er et 2 juillet prochain.