Messahel aborde avec Guterres la situation au Mali, en Libye et au Sahara occidental

BAMAKO - Jeudi, 31 Mai 2018 (APS) - Le Ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, s’est entretenu mercredi à Bamako avec le Secrétaire Général des Nations unies, Antonio Guterres, abordant notamment la situation au Mali, en Libye et au Sahara occidental.

 

Cette rencontre intervient en marge de la visite de travail que le ministre des Affaires étrangères effectue au Mali.

 

S’agissant du Mali, le Ministre des Affaires étrangères a réitéré l’attachement de l’Algérie à la stabilité du Mali et à la mise en œuvre de l’Accord de Bamako sur la paix et la réconciliation au Mali que l’Algérie a facilité en sa qualité de Chef de file de la médiation internationale.

 

Il a, dans cette optique, mis en exergue l’importance et le rôle que joue la MINUSMA dans les efforts de stabilisation du Mali.

 

Il a ajouté que l’Algérie déploie des efforts considérables en vue d’accélérer la mise en œuvre de l’Accord partant de son engagement constant en faveur du retour de la stabilité et de la sécurité sur l’ensemble du territoire du Mali.

 

"Les réunions régulières du Comité de suivi de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali que préside l’Algérie illustrent notre engagement", a ajouté Messahel.

 

Concernant la situation en Libye, le Ministre des Affaires étrangères a réaffirmé la position de l’Algérie en soutien aux efforts des Nations unies et du Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations unies pour la Libye, Ghassane Salame, et à tout effort tendant à mettre en œuvre son plan d’action et sa feuille de route.

 

Abordant la question du Sahara occidental, Messahel a d’emblée réitéré la position de l’Algérie soutenant les efforts du Secrétaire Général des Nations unies et de son Envoyé personnel l’ancien Président Allemand Horst Kohler, en vue d’une reprise, sans délais, de bonne foi et sans conditions préalables, des négociations directes entre les deux parties au conflit, pour parvenir à une solution politique, juste et mutuellement acceptable qui assure l’autodétermination du Peuple du Sahara occidental, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité et de l’Assemblée Générale des Nations unies.

 

Il a réitéré l’engagement de l’Algérie à accompagner en tant que pays voisin les efforts de l’Envoyé personnel, M. Kohler.

 

Antonio Guterres, qui séjourne à Bamako, a remercié le Ministre des Affaires étrangères pour le rôle actif de l’Algérie dans sa région et son soutien continue à la stabilité et à la sécurité régionales.

 

Il a également fait part de son engagement pour la stabilisation dans la région du Sahel, notamment au Mali et en Libye et a réitéré sa volonté pour redynamiser le processus de règlement au Sahara occidental.