Abdelkader Messahel s'entretient à Paris avec Audrey Azoulay

PARIS - Mardi, 10 Avril 2018 (APS) - Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, s'est entretenu, mardi après-midi à Paris, avec la Directrice générale de l'Organisation des Nations unies pour l’Education, la Science et la Culture (Unesco), Audrey Azoulay.

 

L'entretien s'est déroulé au siège de l'institution onusienne. Les entretiens ont porté sur les relations de coopération de l’Algérie avec cette organisation, et au cours desquels, les deux parties "ont longuement échangé" sur la promotion de la Journée internationale du vivre ensemble en paix qui sera célébrée, pour la première fois, le 16 mai prochain, suite à l’adoption par l’Assemblée générale des Nations unies, à l’initiative de l’Algérie, de la résolution 72/130.

 

Le ministre des Affaires étrangères a sensibilisé son interlocutrice sur le rôle qui doit être celui de l’Unesco dans la célébration de cette journée, notamment à la lumière du mandat confié par la résolution onusienne à l’Unesco, pour la facilitation de cette célébration, ainsi que son rôle dans la promotion de la culture du vivre ensemble en général.

 

M. Messahel et Mme Azoulay sont convenus de faire de cette journée une date importante dans la promotion des valeurs du vivre ensemble et un temps "fort" dans la vie des peuples et des nations.

 

A l'issue de cet entretien, la DG de l'Unesco a indiqué à la presse avoir évoqué avec le ministre des Affaires étrangères l'expérience algérienne en matière de lutte contre l'extrémisme violent "avec l'expérience à la fois dramatique dans le passé de l'Algérie", affirmant être "heureuse" des leçons à tirer "après toutes ces années difficiles, cette reconstruction, cette réconciliation".

 

"Nous avons beaucoup évoqué le rôle de l'éducation, de la culture, et c'était un débat qui était important d'avoir à l'Unesco et qui fait partie de nos priorités pour lutter contre le fondamentalisme et la radicalisation à travers l'éducation et la culture".

 

Concernant la Journée internationale du vivre ensemble, la DG de l'Unesco l'a qualifiée de "très belle" initiative qu'avait ramenée l'Algérie auprès des Nations unies et "nous allons avoir des initiatives en collaboration avec l'Algérie pour célébrer cette journée le 16 mai", a-t-elle ajouté.

 

Auparavant, le ministre des Affaires étrangères a prononcé, devant la 204e session du Conseil exécutif de l'Unesco, une communication sur la Journée internationale du vivre ensemble en paix, à l’invitation du président du Conseil exécutif de l’Unesco, M. Lee Byong-hyun.