Le vice-président du Sénat Tchèque salue l'expérience de l'Algérie en matière de lutte contre le terrorisme

ALGER - Mardi, 10 Avril 2018 (APS) - Le vice-président du Sénat de la République Tchèque, Ivo Bàrek a salué mardi l'expérience "pionnière" de l'Algérie en matière de lutte contre le terrorisme, appelant le monde entier à s'en inspirer, a indiqué un communiqué du Conseil de la nation.

 

Lors d'une audience accordée au siège du Conseil de la nation, par son Président, Abdelkader Bensalah, Ivo Bàrek a mis en avant "les réussites de l'Algérie dans les différents domaines, notamment dans le domaine sécuritaire, grâce à la mise en œuvre de la politique de la réconciliation nationale", soulignant que l'Algérie "a une expérience pionnière en matière de lutte contre le terrorisme, qui doit servir d'exemple au  monde entier", note le communiqué.

 

M. Bensalah a présenté, pour sa part, un exposé sur "les reformes profondes initiées en Algérie, sous la direction éclairée du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à leur tête les politiques de la concorde civile et de la réconciliation nationale qui ont permis le rétablissement de la sécurité et de la stabilité, mettant l'Algérie à l'abri de ce qu'on appelle "le printemps arabe".

 

Cette rencontre qui s'est déroulée en présence de l'ambassadeur de la République Tchèque en Algérie, "a été l'occasion d'examiner les voies et moyens du renforcement des relations économiques et commerciales entre les deux pays et de leur promotion au niveau des relations politiques et historiques de qualité, dans le cadre des réformes engagées, ces deux dernières décennies, dans les deux pays", a indiqué le communiqué.

 

Concernant la coopération bilatérale, les deux parties ont exprimé "la volonté de consacrer les efforts parlementaires à l'accompagnement des Gouvernements des deux pays, en vue de diversifier les échanges et la coopération commerciale et économique notamment dans les domaines de l'agriculture, de la défense, de l'éducation, de l'enseignement et de la culture".

 

Les deux parties ont convenu du "développement des relations parlementaires bilatérales, à travers l'échange de délégations et de visites et la coordination des positions lors des rencontres parlementaires internationales", conclut le communiqué.