Messahel: appel à une réforme profonde du système de la Ligue arabe

ALGER - Jeudi, 01 Mars 2018 (APS) - Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel a appelé, jeudi à Alger, à "une réforme profonde du système de la Ligue des Etats arabes", au regard de la situation prévalant actuellement dans le monde arabe.

 

Dans une déclaration à la presse, au terme de l'audience qu'il a accordée au président du Parlement arabe (PA), Mechaal Ben Fahd Al-Selmi, qui effectue une visite en Algérie, M. Messahel a indiqué avoir appelé à "la nécessité d'opérer une réforme profonde dans le système de la Ligue arabe, qu'il s'agisse du Parlement Arabe ou de toute autre institution arabe", ajoutant que cette réforme -extrêmement importante au regard de la situation qui prévaut dans le monde arabe- nous permet d'avoir la libre décision et de résoudre nos problèmes".

 

Saluant le rôle du parlement arabe en vue de "relever les défis qui se posent dans le monde arabe, qu'il s'agisse des conflits marquant certaines régions ou en matière de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent", M. Messahel a dit avoir évoqué avec M. Al-Selmi "l'importance du rôle de la politique de la concorde et de la réconciliation nationale et celui du dialogue dans le règlement des conflits".

 

"Le gouvernement algérien soutient le Parlement Arabe dans ses propositions visant à régler nos problèmes et conforter notre capacité à résoudre ces problèmes", à la faveur de la réalisation de "la complémentarité entre les gouvernements et les parlements arabes, au sein des objectifs fixés pour conférer à la Ligue arabe un rôle important dans le règlement des différents conflits", a-t-il dit.

 

De son côté, Mechaal Ben Fahd Al-Selmi a salué "l'expérience exceptionnelle de l'Algérie, qui a fait prévaloir le dialogue, la réconciliation nationale et la sécurité sociale, et ce grâce au rôle du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, qui a initié la politique de la réconciliation nationale, cautionnée par le peuple algérien, permettant à l'Algérie de vivre aujourd'hui dans la paix et la prospérité".

 

Les pays arabes confrontés aujourd'hui à des conflits et à des guerres civiles" doivent tirer profit de l'expérience algérienne, a estimé M. Al-Selmi, indiquant que le parlement arabe "plaide en faveur des questions et des intérêts de la Nation arabe, à la lumière des défis et dangers, impliquant une plus grande coopération et concertation, particulièrement en matière de lutte antiterroriste", citant la conférence tenue au Caire (Egypte), ayant permis la signature d'un accord sur "le document arabe global de lutte contre l'extremisme et le terrorisme".

 

Le président du PA a salué "les actions de l'Algérie, dans le cadre de la diplomatie arabe, pour aboutir à une convergence des  vues des différents pays arabes".