Bouhadja et Al-Selmi conviennent de la nécessité de promouvoir l'action parlementaire arabe

ALGER - Jeudi, 01 Mars 2018 (APS) - Le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Saïd Bouhadja et le président du Parlement arabe (PA), Mechaal Ben Fahd Al-Selmi ont convenu, mercredi à Alger, de la nécessité de promouvoir l'action parlementaire arabe pour relever les défis auxquels est confrontée la nation arabe, indique un communiqué de l'APN.

 

Lors d'un entretien avec le président du PA, en visite officielle en Algérie, M. Bouhadja a mis l'accent sur "l'importance pour le PA d'être réactif à la réalité de la nation notamment en cette conjoncture", mettant en avant "la disponibilité permanente de l'Algérie à oeuvrer dans ce sens".

 

Rappelant que l'enjeu réel est de "mettre les potentialités économiques offertes au profit de l'action commune", le président de l'APN a appelé à ouvrir la voie aux relations bilatérales pour rapprocher les vues.

 

Evoquant la situation dans le monde arabe, M. Bouhadja a réitéré l'impératif du respect de la souveraineté des Etats et de la non ingérence dans ses affaires internes, appelant à "adopter les voies pacifiques et le dialogue pour le règlement des conflits et partant préserver la nation arabe".

 

Dans le même contexte, le président de la chambre basse a relevé l'importance de dynamiser le processus de réconciliation en Libye d'autant que "sa stabilité sert toute la région arabe et favorise son développement", mettant en avant "la nécessité de maintenir la question palestinienne au devant des préoccupations arabes notamment suite à la reconnaissance des Etats Unis d'El Qods comme capitale de l'Etat d'occupation".

 

Pour sa part, M. Al-Selmi a saisi cette occasion pour mettre l'accent sur l'important accordée à "la promotion de l'action parlementaire arabe au-delà du niveau de consultation", précisant que l'institution qu'il préside "est à même de renforcer l'unité arabe notamment en la conjoncture sensible que connait actuellement la région".

 

Le parlement arabe doit, au vu de la conjoncture, s'inspirer de l'expérience de réconciliation nationale algérienne pour contenir les différends arabes, a estimé M. Al-Selmi, rappelant dans ce sens que l'Algérie a été le point de départ du parlement arabe grâce au grand soutien du président Abdelaziz Bouteflika.

 

Le président du PA a évoqué, par ailleurs, les plans d'action à venir notamment en termes de soutien à la question palestinienne face à la décision américaine concernant El Qods et les mécanismes du plan de lutte contre l'extrémisme et la promotion de l'action diplomatique avec les institutions parlementaires tant au niveau national que régional et international au service les intérêts et les questions arabes, conclu le communiqué.