Lancement d'Alcomsat-1: "une nouvelle ère aux retombées positives pour le développement national"

ALGER - Lundi, 08 Janvier 2018 (APS) - Le lancement du satellite algérien Alcomsat-1 est "une nouvelle ère aux retombées positives pour le développement national", a indiqué lundi à Alger le Premier ministre, Ahmed Ouyahia.

 

"Avec le lancement du satellite algérien de télécommunication Alcomsat-1, l'Algérie entre dans une nouvelle ère avec d'autres retombées positives attendues pour le développement national", a-t-il affirmé dans une allocution prononcée lors de la cérémonie de présentation du lancement d'Alcomsat-1, en présence de membres du gouvernement, des cadres de l'Agence spatiale algérienne (AZAL), de la TDA et d'Algérie télécom satellite (ATS).

 

Il a ajouté qu'Alcomsat-1 "permettra au pays de disposer d'un réseau national de transmissions et de communication très performant et mieux sécurisé, y compris aux risques de catastrophes naturelles", soulignant que "chacun mesure l'importance d'un système d'information et de télécommunication efficace et continu pour toute la vie économique et sociale d'une nation à l'ère des réseaux et des échanges électroniques".

 

"Si l’humanité a abordé le domaine spatial voilà six décennies déjà, l’Algérie n’a accédé à ce nouveau champ de la science et de la technologie que depuis 15 années, sous l’impulsion avisée du président de la République, Abdelaziz Bouteflika", a-t-il souligné.

 

M. Ouyahia a déclaré que "ces quinze dernières années ont été riches en progrès depuis le lancement du 1er satellite d’observation en 2002 au lancement du satellite de télécommunications en décembre 2017", rappelant la création d'une agence spatiale en 2002, l'adoption d'un programme spatial national en 2006 avec la participation de tous les secteurs nationaux et la mise en orbite de trois autres satellites d’observation.

 

"Les avancées technologiques que l’Algérie a déjà réalisées dans l’observation satellitaire ont été d’un grand apport dans plusieurs domaines de la vie nationale", a-t-il affirmé, citant dans ce sens la prévention et la gestion des risques naturels, la préservation du patrimoine forestier, la maîtrise et le suivi des ressources en eau, ainsi que la cartographie, le cadastre et la planification en milieu urbain et rural.

 

Le Premier ministre a indiqué à cette occasion que "les succès enregistrés par l’Algérie dans le domaine spatial doivent beaucoup aux compétences nationales que recèle l’Agence spatiale algérienne et dont le nombre est passé en une décennie, de 100 à 600 cadres et ingénieurs de haut niveau qui gèrent le centre de développement des satellites d’Oran, ainsi que les centres d’exploitation de Bouchaoui et de Bouguezoul".

 

Il a exprimé, à ce propos, "les chaleureuses félicitations du gouvernement" aux responsables et cadres de l’ASAL et à tous leurs partenaires nationaux pour tout ce qui a été réalisé.

 

S'adressant aux cadres de l'ASAL, M. Ouyahia a indiqué que "c’est grâce à vous que l’Algérie réalisera des progrès dans l’acquisition du savoir-faire et des technologies satellitaires. C’est avec vous que notre pays développera encore d’autres capacités et d’autres applications dans ce domaine scientifique de pointe", tout en leur assurant le "soutien continu" du gouvernement.

 

"La marche de l’Algérie vers l’horizon spatial et les premières conquêtes nationales dans le domaine satellitaire sont le fruit de l’engagement et de la volonté du président Bouteflika", a-t-il dit, ajoutant que "dans la paix civile et la stabilité restaurées, le chef de l’Etat conduit avec des succès continus l’œuvre de reconstruction nationale".

 

Le Premier ministre a relevé que la maitrise du savoir, des sciences et des technologies "n’a pas été en reste de cette grande œuvre de développement", rappelant "les imposants efforts consacrés par notre pays au domaine global de l’éducation, de l’université et de la formation", ainsi que "l’important effort financier annuel, décidé par le chef de l’Etat depuis plus d’une décennie au bénéfice de la recherche scientifique".

 

"Il suffit d’admirer aujourd’hui ce second stade atteint par le pays dans le domaine satellitaire", a-t-il observé, ajoutant que "pour tout cela, le président Bouteflika mérite un hommage vibrant non seulement de nous tous ici présents, mais aussi de tout notre peuple".

 

M. Ouyahia a déclaré que le lancement du satellite Alcomsat-1 est le fruit de la coopération algéro-chinoise dans le cadre de l’accord de partenariat stratégique signé par les chefs d’Etat des deux pays, exprimant ses remerciements à la Chine pour "cet exemple de coopération fructueuse et réussie".

 

 Le satellite algérien Alcomsat-1 a été lancé avec succès le 10 décembre dernier, portée par le lanceur chinois Long March 3B, depuis la station Xichang Satellite Launch Center, située dans la province du Sichuan à 2.200 Km au sud ouest de Pékin.

  

 

presidednte
Interview de Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères,