Le ministre tunisien de l'Intérieur: l'INCC, "une fierté pour les pays arabes"

ALGER - Lundi, 08 Janvier 2018 (APS) - Le ministre tunisien de l'Intérieur, Lotfi Brahem a affirmé, dimanche à Alger, que l'Institut national de criminalistique et de criminologie (INCC) était "une fierté pour les pays arabes" au vu "des normes internationales utilisées en matière d'enquête criminelle, et qui n'existent même pas dans des pays européens".

 

"C'est un honneur pour moi de visiter cet grand édifice et pôle technologique qui est une fierté pour l'Algérie et pour le monde arabe au vu des normes internationales utilisées et du progrès technologiques, introuvable même dans des pays européens", a déclaré le ministre tunisien lors de sa visite, ainsi que la délégation l'accompagnant, aux différents départements et services de l'Institut en compagnie du Commandant de la gendarmerie nationale, le Général major Menad Nouba.

 

Lotfi Brahem a indiqué qu'il a été convenu avec le ministre de l'Intérieur, des collectivités locales et de l'aménagement du territoire, Noureddine Bedoui et le Commandant de la gendarmerie nationale, le Général major Menad Nouba, de "l'échange d'expertises avec l'Algérie à travers l'envoi des cadres relevant des différents corps de sécurité tunisiens pour formation et complémentarité scientifique et technologique en matière de science forensique, et partant immuniser nos deux pays et nos peuples".

 

Le ministre tunisien a écouté des explications exhaustives sur la mission de l'INCC, notamment l'examen de la conformité des documents, l'étude des pièces à conviction et des empreintes et l'investigation dans les affaires d'incendie, d'explosions et de la balestique.

 

A la fin de cette visite, Lotfi Brahem a signé le registre d'or de l'INCC avant d'échanger des cadeaux symboliques avec le  Commandant de la gendarmerie nationale.

 

Le ministre tunisien de l'Intérieur a entamé dimanche une visite officielle en Algérie, sa première sortie officielle en dehors de son pays.